Artiste aux activités tentaculaires, déployées entre l’électronique pour le dancefloor, les musiques pour la danse ou le théâtre et une pop à haute intensité narrative, Andrès Garcìa vit et crée à Genève, où il est né en 1971.

En deux décennies d’une carrière musicale à large spectre, son travail a écumé les scènes internationales avec les compagnies Alias, L’Alakran et Teatro Malandro; il a livré des pépites dansantes à quelques-uns des meilleurs labels anglais et allemands (Crosstown Rebels, Connaisseur, Treibstoff, Kalk Pets, Alphahouse); et il a monté des duos avec quelques figures culte de la scène électronique: Dandy Jack, Quenum Detroit Grand ainsi que le duo avec Pubahs, John Keys sur le label parisien Logistic Records.

En 2011 arrive un nouveau tournant avec Andrès Garcìa & The Ghost, groupe pop et/ou collectif de création scénique avec lequel verront le jour plusieurs projets: Haunted Love en 2011, Facial (VII) en 2014 tous deux co-écrits avec l’auteur et journaliste Nic Ulmi. Actuellement, le collectif prépare Peu à peu devient pourtant plus que songe,  une performance inspirée des microgrammes de Robert Walser, qui comme les précédentes tente de faire cohabiter musique, dispositifs vidéo, textes et mouvement.