Biographie

Artiste aux activités tentaculaires, déployées entre les compositions et créations sonores pour le théâtre ou la danse, l’électronique et une pop à haute intensité narrative, Andrès Garcìa vit et crée à Genève, où il est né en 1971.

En deux décennies d’une carrière musicale à large spectre, son travail a écumé les scènes suisses et internationales avec les compagnies Alias, L’Alakran et Teatro Malandro. En parallèle, il forme I Mericani groupe incontournable de la scène alternative genevoise avec lequel il va enregistrer plusieurs albums et se produire dans toute l’Europe entre 1992 et 2002, après quoi il se tourne vers la production électronique. Il va alors livrer  ses pépites dansantes à quelques-uns des meilleurs labels allemands et anglais des années 2000 (Crosstown Rebels, Connaisseur, Treibstoff, Alphahouse) et collaborer avec quelques figures culte de la scène électronique dancefloor : Dandy Jack, Quenum ainsi que le duo avec Detroit Grand Pubahs sur le label parisien Logistic Records.
 
En 2011 arrive un nouveau tournant avec Andrès Garcìa & The Ghost, groupe pop et/ou collectif de création scénique avec lequel verront le jour plusieurs projets: Haunted Love en 2011, Facial (VII) en 2014 tous deux co-écrits avec l’auteur et journaliste Nic Ulmi. Actuellement, le collectif prépare Peu à peu devient pourtant plus que songe,  une performance inspirée des microgrammes de Robert Walser, qui comme les précédentes tente de faire cohabiter musique, dispositifs vidéo, textes et mouvement.